La voiture électrique

Jusqu’à maintenant on ne pouvait pas faire caler un projet avec autant de soin. Pléthore de nouveaux modèles à combustion comme pour appâter le chaland avant la dernière heure. Tout a démarré avec une des premières hybrides à la carrosserie spéciale peu polyvalente seul modèle proposé décourageant certains usagers « cobayes » de bonne volonté. Mais la tendance passe à la vitesse supérieure, elle ne laisse pas passer sa chance et elle a bien raison-))

Aujourd’hui la précipitation des constructeurs pour se faire une place sur le marché tient du tragicomique. Bouchons en vue ? automobile-propre.com

Les scandales diesel tout court et diesel trafiqué plus récemment ont sûrement contribué à cette accélération. Une discussion avec un expert dans le domaine ne m’avait pas tranquillisée :  » les voitures actuelles grosses cylindrées ne sont pas vraiment moins polluantes ». Elément de confirmation : ces jours-ci la Porsche Cayenne Diesel 3 l est interdite d’immatriculation en Suisse letemps.ch/porsche-cayenne

A noter que la Norvège s’y est mise tout récemment.. pas à l’électrique.. au Diesel.. le retour n’en sera que meilleur…

Mais revenons à notre « electric motion »

Les critiques rétrogrades n’ont en plus court aujourd’hui :

–« L’électricité est polluante dans sa production » : de moins en moins.

En Suisse à Genève les SIG, sig.ch/provenance_électricité fournissent du 100% en renouvelable principalement hydraulique et solaire, croquis de répartition à l’appui et la Suisse arrive à 60% en 2017. La baisse des tarifs d’électricité est prévue pour l’an prochain.

En France EDF est moins clair et nous offre un croquis des investissements y compris à l’étranger mais pas de structure en France. Encore trop de nucléaire ? Néanmoins la diversification des sources restant la tendance, il est plaisant de croiser par exemple dans les rues d’Avignon une voiture toute discrète, flotte du département du Vaucluse avec au volant un heureux fonctionnaire ne tarissant pas d’éloge sur son nouvel engin, une rutilante Zoé.

Quand au Maroc il a pour objectif 43% d’énergie renouvelable d’ici 2020 pour prendre l’échéance la plus proche levert.maroc-classe-3eme-secteur-energies-renouvelables-afrique

–« Les batteries au lithium sont éphémères et polluantes » : de moins en moins.

On en aura de plus en plus besoin, et elles sont recyclables et déjà recyclées tesla-mag.com/batteries-recyclables-bonnes-nouvelles De plus, elles se rechargent aussi à la motricité et deviennent plus économiques surtout en ville.

A ce propos, quel étonnement en demandant à voir sous le capot de la Tesla de constater un vide sidéral, un coffre avant en fait… Et puis finalement c’est logique, c’est la batterie qui fait le boulot… et comme elle est conséquente, on l’a fabriquée toute plate, ainsi le poids est réparti sur toute la surface entre les 4 roues, pour équilibrer le tout et gagner en tenue de route.

Pour l’anecdote teintée d’ironie douce amère le modèle présenté S P100D, D pour Dual motor, pourquoi pas quelque chose comme T pour Twin ? avec le Diesel le D est grillé pour un moment, bon il est vrai qu’il faut parfois oublier le passé…

…même si la revue Auto revue automobile.ch relate les débuts étonnants de l’automobile électrique au tout début du siècle en Suisse elle était appuyée par le corps médical, mais lobby de la combustion naissant d’un côté, installation d’une usine à un moment défavorable d’ après guerre de l’autre, ont eu raison du développement de cette industrie ; des stations de recharges étaient même déjà disséminées ça et la dans le pays. Anachronique ? Que de temps perdu en tout cas…

Petits trajets en étoile depuis chez soi pour un véhicule à faible autonomie ou toujours plus long avec les nouveaux modèles, cette technologie apparaissant comme discrète d’utilisation mais en avant-garde et en pleine mutation a toutes ses chances et nous laisse présager d’un avenir calme et plus respirable.

La Coopérative Migros Migrosmagazine.ch leader Suisse du commerce de détail nous fait part de son ingénieuse innovation : un camion de livraison de 12 tonnes transformé électrique par la maison car introuvable en série ; on est jamais mieux servi que par soi-même, quand on peut, bien sûr !

A la terrasse d’un café, contemplant le vas et viens d’un double bus bruyant et odorant, je me dis qu’on a encore des témoignages de l’âge de pierre mais la contagion est en marche et s’accélère même ; elle s’étend aux utilitaires, motos et scooters. La porte est ouverte à d’autres technique utilisant par exemple l’hydrogène liquide.

!Mais attention, ne refaisons pas marche arrière!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s