L’Obsolescence Programmée serait elle en voie d’obsolescence programmée ?

C’est la casse ou rupture programmée à l’assemblage et/ou la défaillance de pièces d’un bien (dans ce cas mauvais) de consommation qui au départ était trop performant.

Cette technique destinée à booster les ventes serait partie des Etats-Unis pour sortir de la crise. Elle est parfois couplée avec la sortie d’un nouveau modèle pour être sûr d’amener le consommateur à racheter, accélérer le renouvellement, mais aussi gaspiller, polluer, dépenser et parfois même s’endetter.

En effet à l’achat on a pas d’info sur la durée de vie de l’article ni sur la disponibilité des pièces de rechange, et pour cause, il n’y en a pas. Tant qu’on a pas ouvert le crapaud et sorti le flouze, l’appareil est sensé être éternel, c’est après que ça se corse. Il me semble entendre Bernard Tapie dans les guignols de l’info…

Qui ne s’est pas entendu dire par un commerçant:» il a quel âge votre appareil ? »

Et rougir de honte à l’aveu de plusieurs années… le monde à l’envers. Question posée lors d’un changement de cuisine qu’un aménagement simple et design sur une structure solide existante a permis de pérenniser au grand dam des règles purement commerciales. La camelote « nouvelle génération » fait pâle figure.

Numérique, électronique, mais aussi appareils simples: pièces qui cassent car pas solides, prévues pour durer un court laps de temps souvent calculé précisément en années et après « on ne trouve pas les pièces » comme par non magie, et le « rachat est moins cher » bis.

Cette technique de fragilisation des marchandises vise à en accélérer le changement. Mais non, on s’attache à nos objets ! Alors, stratégie commerciale dépassée et punissable ou durabilité à la rescousse ?

La loi

– En France un article de la loi sur la transition énergétique de 2015 punit ce délit, mais à quel point actuellement ? Le journal Les Echos  en parle Face à ces fraudes à répétition, la première attaque pour «obsolescence programmée» ne s’est pas faite attendre. Deux ans d’emprisonnement et une amende de 300.000 euros par délit + amende proportionnelle au chiffre d’affaire car touche toujours des quantités/sommes énormes.

Du boulot aussi côté revendeurs :selon une enquête menée par 60 Millions de consommateurs en partenariat avec les Amis de la Terre au premier trimestre 2016, 60 % des magasins visités n’affichaient pas les informations devenues obligatoires.

– En Suisse pas encore de loi. D’après le journal Le Temps la Suisse est démunie, mais le bras de fer est entamé, c’est une question de temps pour la FRC fédération romande des consommateurs et du journal Bon à Savoir.

– Aux Etats Unis il est plus facile de contester en justice grâce à la possibilité, pour les particuliers de se regrouper en « class actions » comme contre lIphone d’Apple

Les défaillances, quelques unes :

Epson avec ses cartouches d’encre d’impression, ainsi que d’autres marques d’imprimantes ont osé la tromperie sur le niveau d’encre restant , les Iphones et autres Samsung irréparables, pour d’autres la soudure carte mère-pile ou tout simplement cette dernière irremplaçable, Microsoft-surface-laptop-obsolescence

Il faut pouvoir changer la batterie de son portable si elle est défaillante. Et c’est sur les smartphones haut de gamme, donc les plus récents que les fabricants empêchent carrément le changement.

Grâce aux prises (non défectueuses celle-là) de consciences et études poussées des associations, on avance vers une remise à niveau. Greenpeace accusait ainsi Samsung et Microsoft car les smartphones Galaxy S7, S7 Edge et S8 étaient irréparables.

Un truc : l’installation de nouvelles applications sur un smartphone augmente sa consommation d’énergie et aussi sa fragilisation . Donc  bien les choisir en fonction de leur utilité.

Le journal les Echos affiche 7 marques qui luttent contre l’obsolescence programmée : Seb, Patagonia, Michelin, Dr Martens Des chaussures pour la vie, BuyMeOnce Le site des produits inusables, Fairphone le téléphone portable créé avec des pièces facilement remplaçables est démontable, la Camif pour une TVA responsable

D’un autre côté  un site utile: le guide des produits durables ou jetables qui se veut interactif, on y déconseille les produits fragiles et on y recommande les produits durables ; il permet  au consommateur de faire part de son expérience ainsi que de profiter de celle des autres.

Expérience de terrain :

A Agadir certains cordonniers réparent aussi les manches télescopique de valises, ils en ont fait une seconde spécialité (photo) avec procédé de récupération sur d’autres valises exposées fièrement. Je lui ai montré mes lunettes désarticulées, il a paru interpellé, mais a conclu : « pas ça ». Future autre spécialisation pour notre cordonnier ?

Au souk d’Agadir il est possible de réparer foule d’objets en plus des appareils électroniques : bâtons de marche, ciseaux, panier-cuisson vapeur, bouton de couvercle etc

De plus les enseignes d’électronique/électroménager donnent les coordonnées de réparateurs qui eux ont les pièces, nous y avons eu recours lors de la défaillance malheureuse d’un mixeur plongeant Braun « impossible à réparer » d’après la marque en Suisse, ou alors « coûte le prix de l’appareil neuf » toujours la même rengaine pour convaincre notre homo consumeris de s’affirmer en tant que tel. Une petite pièce de plastique malencontreusement située sur la partie très sollicitée de l’appareil mon bon réparateur en a fait son affaire et mon engin reparti comme en quatorze.

Il y a plusieurs années un micro ondes à été remplacé par un de nouvelle génération à la sonnerie désagréable et la fermeture de porte laborieuse et cacophonique. Ni une ni deux le jour j de la cassure ne s’est pas fait attendre et au lieu de le re-remplacer, abstention, résultat, des économies, plus de place dans la cuisine, quelques minutes en plus pour chauffer, (on s’y refait très vite), exit le doute sur la nocivité des micro-ondes, moins de nuisances et le sentiment de ne pas trop longtemps être pris pour des machines à consommer.

Un vieil aspirateur un peu encombrant, mais pas trop, un peu bruyant, mais pas trop, qui aspirait, aspire et aspirera avec efficacité prouvée me permet de me féliciter de ne pas l’avoir changé et d’avoir tenu bon aux sollicitations extérieures. Il y a deux mois, un voisin est désolé de devoir se débarrasser d’un aspirateur tout neuf. Un record de courtitude. Et si par exemple le fil électrique ne s’enroule plus correctement. Qu’à cela ne tienne, il restera déroulé.

Les séries et clubs de golf sortent maintenant 2 fois par an mais comme le vin les bonnes années ne sont pas les dernières, tout comme en matière de logiciels on arrête le progrès, on n’arrête pas la régression.

 

Une parade à ce gâchis entretenu :

réfléchir, contrôler avant d’acheter, surtout les soldes,

prendre soin, et faire réparer, ne pas racheter quelque chose qui a pété

On réalise des économies de temps d’argent, ce qui s’ajoute car c’est l’un est l’autre, évite du tri, soulage les placards, poubelles, et les rejets dangereux pour la nature. Ralentir notre consommation permettrait, d’accélérer le progrès ?

Le consommateur  a toujours autant sinon plus que jamais le pouvoir de contrer cette fâcheuse tendance  par une consommation réfléchie à l’image de la cause à effet :« manger c’est voter ». En consommant de la bonne qualité on encourage une telle production.

Personnellement encore en bonne position en tant que consommatrice-toujours-potentielle- car-pas-encore-équipée. Mais quand même attendant pour le meilleur, pas pour le pire, zut, qu’est-ce que je fais, trop tard ? Peut-être y aura-t-il une « brocante » que dis-je une « vente aux enchères chez Christie’s » des meilleurs anciens appareils plus jamais fabriqués ? Please, afek,  laissez moi ma chance !

 

Publicités