La STEP, station d’épuration des eaux usées de l’hôtel Ibis de Meknès

A Meknès, l’hôtel Ibis Moussafir (signifiant voyageur en arabe) porte bien son nom. A l’instar des autres structures de l’enseigne, elle est située à proximité de la gare, parfois de la gare routière ; celui de Marrakech fait coup double il est entre les deux. Une très pertinente localisation  encourageant l’usage du train et facilitant le repérage du point de destination par rapport à la gare que l’on y vienne en voiture, train ou bus.

Cet hôtel 3 étoiles de 104 chambres qui a ouvert le 1er août 2001 bénéficie d’une situation pratique entre le centre ville et l’ancienne medina ainsi que d’une charmante vue sur cette dernière.

C’est en discutant bien auparavant avec la direction de l’Ibis d’Agadir au sujet de ses multiples actions environnementales   engagées par la chaine du groupe Accord que j’ai été informée de la particularité de l’hôtel de Meknès ; j’ai pu m’en rendre compte lors de mon passage ce mois-ci.

En effet, il est le premier de l’enseigne à être équipé à la fois de panneaux solaires thermiques (4 000 l ou 4 m3/jour) et d’une station d’épuration ce qui est osé et plus rare pour un hôtel que pour une municipalité.

Il rentre alors dans le cadre de l’expansion marocaine en la matière, 70 unités au Maroc en 2013 d’après le journal la Vie éco ; à Marrakech 18 golf partenaires participent au réseau de distribution tout en en bénéficiant pour leur arrosage devenu plus respectueux de l’environnement.

A l’Ibis de Meknès, depuis 2001, panneaux solaires de préchauffage d’eau chaude sanitaire (sinon gaz) et traitement des eaux permettent d’arroser le parc en saison sèche tout en épargnant l’eau de la ville et de la nappe en période péri estivale de stress hydrique. Mustapha en est le responsable technique.

 

Dans un coin du parc, camouflé par des haies touffues et dans les mêmes tons, on est presque surpris par les 6 postes enterrés que l’on perçoit à peine:

1-poste en aval (bloc carré), pompe dégrilleur qui retire le + gros des déchets moteur réducteur solvant désablage, déshuilage avec bulles air—>huiles en surface

2-aérateurs, traitement biologique, homogénéisation, on y introduit la juste quantité d’oxygène pour le métabolisme et le développement des bactéries

3-clarification, pompe à décantation-filtration d’une partie, le reste vers l’oued

bactérie et matière reste stockée, boues raclées

4-déchets vers silo à boue avec sprinkler qui récupère les engrais espaces verts

5-photo bio grand bassin ou tourne jet d’eau

6-bassin stocke avec chlore, pompe doseuse calcule en fonction des besoins

Cette eau récupérée sert au nettoyage du parking et des extérieurs, à l’arrosage mais aussi et surtout on recherche la baisse de consommation de l’ eau en général.

Une visite didactique en dessin:

epuratus-step-pretraitement.PNG

epuratus-step-le-traitement-biologique.PNG

epuratus-step-clarification.PNG

epuratus-10m.PNG

clarifix-step-BD-01E.PNG

igepac.com

En gardant toujours à l’esprit que tout ce que nous rejetons partout, se déversera dans la nature. Depuis la maison mais aussi en extérieur et particulièrement « les grilles d’égout » baptisées ainsi à tort car en réalité destinées à évacuer les eaux de pluie.. Essayer de réduire ses rejets en quantité et en toxicité, par exemple balayage, moins de lavage du sol surtout en extérieur, moins de produit, ou lavage à l’eau doit nous aider à

réduire la charge d’empoisonnement de la nature

 

Publicités

Faites un bon pas en avant avec la tong recyclée.

La Tong

Elle est non seulement réutilisée telle la bicyclette, la cafetière, le cabas, le caddye…mais elle peut aussi faire partie des accessoires de mode : claquettes en deçà de l’Atlantique, flip flops au-delà. En été ou sous les tropiques, exit chaussettes et godasses pour les enfiler, facile agréables et pratiques,  glamour aussi parfois.

Mais on la retrouve trop souvent dans les monumentaux déchets plastique dans la nature et sur les plages. Monumentaux et en croissance, presque 500 millions de paires vendues chaque année dans le monde par les 2 leaders brésiliens, Ipanema et Havaianas et c’est pas fini…

Heureusement une marque joue la carte du produit en matière PVC recyclée, la reine : Ipanema, la marque du groupe Grendene fabrique presque 250 millions de paires par an d’une ressource déduite du fardeau de pollution environnementale:

tong Ipanema recyclé

Deux exemples de recyclage dans le monde :

-En France aussi on s’en occupe. Du recyclé Décathlon en propose aussi : « Les tongs de marque Rider sont conçues pour le bien-être des athlètes après l’effort. Elles sont produites à partir de matériaux recyclés et sont elles-mêmes recyclables ce qui a fait leur succès immédiat en plus de la grande diversité de modèles et de plusieurs innovations dans le domaine… Décathlon.fr/tongs-rider

-Au Kenya aussi adoptezuneordure.fr,articles d’art à base de tongs recyclées

Mais revenons aux brésiliennes, plus précisément l’autre, la concurrente : Havaianas, ouest-france.fr que l’on distingue par le drapeau globe bleu sur la bride, marque du groupe Apargatas en fabrique 200 millions. Elle n’a pas encore joué la carte du recyclage et continue à fabriquer à partir de nouvelle matière première  polluant sans avoir au préalable dépollué…

En termes de vente, c’est Ipanema qui enregistre la plus forte progression, certainement grâce à ses  engagements écologiques : recyclage de matière mais aussi d’eau (car le processus en consomme) et plus encore avec des actions concrètes et bénéfiques en faveur de l’environnement : « Depuis plus de trente ans, ces questions sont au cœur de notre développement » rappelle Alexandre Turra Gastaldello. « Nous avons toujours été en avance sur les législations en la matière. Il en va de notre soutenabilité. Près de 100 000 personnes vivent grâce à notre groupe ». En 2010, cet engagement passe par l’association Tamar qui, parrainée par Grendene et Gisele Bündchen, œuvre à la sauvegarde des tortues marines

Depuis quatre ans, Ipanema et Gisele versent de l’argent à l’association pour la préservation du Rio Xingu ainsi qu’à plusieurs programmes de protection des ressources en eau de Sao Paulo et de la forêt primaire Mata Atlantica

« Les deux soeurs ennemies ne sont d’accord que sur un point : méfiez-vous des imitations… venues de Chine » les échos

Méfiez vous aussi de l’amalgame, plusieurs fois des Havaianas se glissent sur une présentation Ipanema…

 

Résultat de recherche d'images pour "tongs ipanema"

Tongs Ipanema, expérience personnelle :

Des kilomètres tout en confort et aération : inodore, imperméable, ne chauffe pas au soleil, les miennes sont noires, durée de vie satisfaisante car solides

Conseils de choix et d’entretien :

-avec semelle ferme assurant stabilité au pied (avec une gomme trop souple les articulations se fatigueraient vite) ainsi que sa marque qui s’imprime au fur et à mesure de l’utilisation, un confort croissant dans l’exacte empreinte du pied. Du sur mesure !

-la tige passant entre les orteils doit être suffisamment courte et résistante pour que le pied soit tenu, test : le pied en contact avec la semelle qui est au sol doit presque le rester quand on le relève

-dans le prolongement le V doit être aussi au plus près du pied

-je ne crois pas au grief « hygiène » qui serait valable alors avec les autres chaussures, au contraire elle est facile d’entretien, un nettoyage à la lingette réutilisable voire un petit coup d’huile pour nourrir la matière, la protéger et lui faire gagner en élasticité après un passage à la mer au sable et au sel

-accusées de causer des crevasses. Non, elles ne sont pas en cause, il suffit de bien se sécher les pieds après avoir utilisé un savon gras

-enfin inutile et idiot d’en changer si elle est encore utilisable. Au contraire, même avec les pieds fragiles c’est le top !

-effectivement pour conduire ça ne l’est pas=>les garder en voiture pour en changer à l’arrivée

Dans une large mesure et en positif pour l’avenir,  l’industrie européenne du PVC a décidé de reconduire un nouvel engagement volontaire, VinylPlus, afin d’être en phase avec les objectifs européens 2020. Cette fois-ci, elle vise à recycler …

…800 000 t de PVC par an d’ici 2020! +?